Migration de Firefox à Chrome...

28 Janvier 2010

En tant que developeur web, j’ai constamment besoin d’avoir un navigateur ouvert. Depuis le début de mes études avec Firebird jusqu’à très récemment j’étais resté fidèle à la fondation Mozilla. Cependant depuis les versions 3.x de Firefox j’étais de plus en plus déçu au point de vouloir changer de navigateur et de tenter l’aventure avec Chrome…

Et ce qui a motivé cette «migration» c’est Google Chrome qui est sorti en septembre 2008. Bien que n’ayant pas été de suite attiré par Chrome, je l’ai été beaucoup plus lorsque les premiers plugins de qualité ont vu le jour au cours de l’été 2009.

Etat des lieux avec Firefox

J’utilisais Firefox avec beaucoup d’extensions, peut être trop même, mais je les utilisais au moins une fois par mois ce qui justifiait leur présence dans la liste des extensions :

En gros une vingtaine de plugin qui ralentissaient probablement fortement mon Firefox. Malgré mes tentatives, je trouvais toujours Firefox trop lent (mais moins lent que IE bien sur). Les temps de démarrage devenaient vraiment long (1 minute en moyenne) et dès que j’utilisais Firebug il devenait difficile de changer d’onglet.

Les extensions sur Chrome?

Les extensions de Chrome sont moins nombreuses que celle de Firefox, mais leur nombre ne cesse d’augmenter. J’ai cherché des extensions pour

Cette liste n’est absolument pas exhaustive et je présente ces solutions car ce sont celles qui m’ont convenues. Pour trouver d’autres extensions, je vous conseille la page officielle des extensions Google Chrome.

Les autres avantages de Chrome...

Chrome est un excellent navigateur, il est très rare de le faire planter car il dispose de son propre gestionnaire de tâches. En effet, pour chaque onglet et chaque plugin, il y a un thread qui est créé, ainsi en cas de plantages de l’un des onglets ou d’un plugin le navigateur vous informe qu’un onglet a planté et il n’est pas ralenti comme cela peut être le cas avec FireBug sur Firefox.

Chrome est d’une simplicité déconcertante, toutes les fonctionnalités du navigateur (à part les options) tiennent dans une seule fenêtre. Les téléchargements, les extensions sont gérés directement dans le navigateur dans un onglet dédié. De plus, je vous ai parlé des extensions, mais j’ai oublié de préciser qu’il n’est pas nécessaire de redémarrer le navigateur pour les activer. Ce dernier point est génial car pour les plugins que l’ont utilise rarement, on peut les activer / désactiver à la volée.

De plus, Chrome utilise Webkit, qui est également utilisé par l’excellent (uniquement sur Mac) navigateur Safari, un moteur de rendu capable d’afficher les sites au format HTML5 ainsi que les CSS3. Un autre exemple qui montre que Chrome est très performant est que le moteur de rendu JavaScript «V8» est l’un des plus rapides existants avec celui de Safari encore une fois.

En conclusion, j’utilise Chrome au travail tous les jours à la place de Firefox depuis maintenant deux semaines. Je n’utilise Firefox que pour vérifier la compatibilité des développements.

Charger les commentaires…