Cappuccino rapproche les applis Web et Desktop

19 Mai 2010

Cappuccino, le framework qui a raproché l’Objective-C et le JavaScript pour créer l’Objective-J vient de faire une annonce qui permettrais aux développeurs de ne développer qu’une seule application et qu’elle fonctionne en local comme une application Desktop et comme une application Web. C’est une excellente moyen de faciliter la transition entre les webapps et les applications Desktop…

Le framework a récemment annoncé sur son blog qu’il est maintenant possible, à l’aide d’un nouveau composant open-source,de créer une webapp ainsi qu’une application Desktop. La prouesse est réalisé avec une technologie nommée NativeHost et elle est activable avec uniquement un clic de souris lors de la construction d’une application (avec l’IDE Atlas).

La webapp Github Issues

Du coup, une fois que l’on a créée une webapp avec le framework Cappuccino, on peut générer une application native pour OSX qui est exactement la même sans modifier le code source. Par exemple la communauté de Cappuccino a réalisé une application qui permet de voir les rapports de bug sur Github. Voici ce qu’elle donne lorsque vous y accéder par votre navigateur :

Github Issues sur Chrome

L'application sur Mac OSX

J’ai ensuite essayé l’application native de Github Issues sur Mac OSX, pour comparer. L’application est aussi fluide qu’une application native, on ne se rend pas compte que c’est une webapp si l’on ne tient pas compte de l’aspect. En effet le look and feel est un peu différent par rapport aux applications natives mais la sensation de vitesse est là, certes mon Mac est très récent.

L’application se lance instantanément s’intègre parfaitement à l’OS y compris avec la barre de menu, elle gère correctement les pop-up, elle apparait lorsque l’on active Exposé, bref j’ai été bluffé par la qualité de cette application pseudo native qui fonctionne sur une webapp.

D’un point de vue technique, l’application se compose d’une partie des sources de la webapp et un système qui lance un navigateur Webkit. On se rend compte de cela lorsque l’on fait un clic droit sur l’application. Sur le web, on obtient un menu contextuel standard alors que sur une version Desktop d’un logiciel le menu est contextualisé par l’élément sur lequel on a effectué le clic. Avec cette application, le menu contextuel est très simple (2 éléments) et il permet de faire apparaitre la console de Webkit.

Et windows ?

Je n’ai pas parlé de la génération d’une application sous Windows, car ce n’est pour l’instant pas possible. Mais les développeurs de Cappuccino ont prévenus que la gestion de Windows par Atlas sera possible prochainement. J’ai hâte de voir si l’intégration sera aussi réussie que sur Mac OS… Aucune information pour les systèmes Linux.

Conclusion

Le framework Cappuccino m’impression et m’attire de plus en plus… La webapp Atlas qui permet de faire les interfaces des applications Cappuccino semble très puissante mais il faut s’acquitter de 20$ pour pouvoir tester la beta.

Il faut encore attendre la gestion de Windows et une gestion des iPhones (et autres appareils mobiles) pour que Cappuccino deviennent une très bonne solution pour développer une application web… et Desktop. Car les gens ne sont peut être pas tous prêt à abandonner leurs logiciels Desktop.

Source : Ajaxian

Charger les commentaires…